Collèges préfigurateurs

En mai 2015, le gouvernement a lancé un grand plan numérique pour l’éducation afin de permettre la généralisation du numérique dans l’éducation à partir de la rentrée 2016 avec une priorité accordée au niveau du collège. L’objectif est d’améliorer les apprentissages et d’augmenter la motivation des élèves en assurant l’équité au sein du système éducatif français.

Le programme « Collège préfigurateur » s’inscrit pleinement dans cette dynamique et vise à doter d’équipement et ressources pédagogiques numériques tous les élèves et enseignants de 300 collèges sur une durée de trois ans en commençant par la classe de 5ème à la rentrée 2015 et en poursuivant pour les nouvelles classes de 5ème à la rentrée 2016 et 2017. A la rentrée 2017, le projet doit également intégrer les nouvelles classes de 6ème.

En Ariège, le collège André Saint Paul au Mas d’Azil et le collège Lakanal à Foix (sur un périmètre restreint) ont été retenus dans le cadre de ce dispositif.

Pour le collège André Saint Paul, c’est un équipement de 86 tablettes qui a été livré au collège pour l’ensemble des classes de 5ème et leurs professeurs. Les élèves ont pu en prendre possession le 17 février 2016. Le Département a également procédé à l’équipement de l’établissement en bornes WI-FI et au raccordement du collège à la fibre optique afin de permettre une augmentation du débit Internet. Par ailleurs, des sessions de formation ont été dispensées aux enseignants afin de permettre une prise en main complète de l’outil et de mesurer les possibilités offertes par celui-ci en matière d’enseignement pédagogique.

Pour le collège Lakanal, compte tenu du nombre important d’élèves par niveau (200 élèves en moyenne) et en accord avec l'équipe enseignante, le choix a été d’équiper en tablettes numériques une seule classe de 5ème, une classe ULIS et une classe mobile à disposition des autres classes de 5ème.

Pour mémoire, les deux collèges de Lavelanet avaient également participé à l’expérimentation sur les manuels numériques conduite sur 5 années scolaires, de 2009 à 2014. Celle-ci concernait les élèves de 6ème et 5ème. Actuellement clôturée, cette expérimentation a permis de démontrer les impacts positifs de l’utilisation en classe des nouvelles technologies sur la motivation des élèves tout en permettant une diminution du poids des cartables. Cependant, les dysfonctionnements techniques constatés lors des connexions aux manuels numériques en ligne et le manque d’interactivité de ces manuels ont considérablement freiné le développement de cette expérimentation.

Modifier le commentaire 

par Administrateur Conseil général de l'Ariège le 23 juin 2016 à 16:17

haut de page